enculture Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Reflexions torchées au sujet du fléau complotiste...
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    enculture Index du Forum -> Politique & société
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Kuni l'hungus
Drogué


Inscrit le: 10 Fév 2010
Messages: 1798
Localisation: A votre avis? Enfin si je le trouve.

MessagePosté le: Lun Mai 02, 2011 23:41    Sujet du message: Reflexions torchées au sujet du fléau complotiste... Répondre en citant

Voilà qui sera ma manière d'enculter la mort de Ben Laden. Sans revenir sur les propos ici et là sur sa mort, sur le traitement médiatique (j'ai donné) ou politique de l'événement lui-même, ni sur le faux débat quant aux conséquences de sa mort, ni sur le très pertinent article-paragraphe de Borges à ce sujet chez les spectres, concluant merveilleusement ce faux débat.

Ma remarque sera sur les doutes, merveilleusement entretenus, les mystères tatatam, et la fameuse ombre du "complotisme" réveillée à grands bruits. Et ça y est, sur la base d'informations officielles incomplètes, qu'on ne cherche même pas à vérifier, voilà que le premier travail du journalisme, c'est de traquer le complotisme, le funeste instrument de l'infâme propagande gôchiste!
Putain, à la radio, ce midi (j'étais dans un bus, j'ai pas noté ni la radio ni les intervenants, en tous cas, c'était national) le ppremier reflèxe après la mort de Ben Laden était de taper sur l'extrème gauche, le dernier relan du mal, celui qui perdurerait malgré la victoire. On criait au Leon Blum négationnisme Islamisé, qui lui se répandait partout discrètement. Et d'ajouter des propos confus très comiques: D'ailleurs, c'était très répandu jusque dans les médias, on en a connu, à la radio, à la télévision, au cinéma des gens qui ont versé dans ce genre de thèses. On citera pas de noms, mais...
Et un journaliste interrogé par le présentateur du journal (Oui, c'était même pas un reporter, sur le terrain, qui rapportait, mais bien un journaliste de rédaction qui était interrogé. Un journaliste, maintenant, ça n'interroge plus que des journalistes ou des jacky comptoirs. Ca évite d'avoir des infos de première main. On a vu ça récémment en Afrique du nord, ou centrale, ou au Japon, par exemple.) de reprendre "oui, même dans les rédaction, on entendait des propos très limites... " et d'en revenir tout de suite à l'extrème gauche. C'est vrai que Bigard et Dieudonné... bref. Enfin je fais pas ici la défense de l'extrème gauche, mais c'est très marrant de voir comment ils ont pu tenter de donner l'impression d'un truc émanant de l'extrème gauche et qui se répandait sans qu'on s'en rende compte dsicrètement. Comme un complot complotiste d'extrème gauche. Et sans oublier de noter que les doutes d'aujourd'hui sont les mêmes que les complotistes d'hier.

Au-delà de ça, ce qui me frappe, ce sont mes réactions, et celles qui sont attendues de moi, face à cet évenement. Parce que forcément, je me dis aujourd'hui, à un moment "bon, on sait, ou on sait pas"? Mais là, déjà, je suis complotiste. J'ai pas le droit de douter. Moralement, je veux dire. Mais voilà qu'on avoue ne pas avoir de preuves, puis cete histoir de noyade, qu'on entretient savamment le doute à ce sujet mais pour en accuser d'autant plus le complotisme. Parce que tous ceux qui ont douté aujourd'hui, sont les complotistes, les infâmes, gauchistes ou non, entendons-nous bien.
Et après la radio ce midi, j'entends ce soir le journal de France 2, ou comme d'habitude, on joue encore de manière perverse à dire que c'est vrai mêmesi on n'a pas de preuves. Le fameux "haha, vous savez pas si vous pouvez nous croire", déjà entendu sur le nuage de Fukushima, et excellent prélude à une accusation du doute (même si le terme complotisme n'y a pas encore été prononcé).



Oh, bien sûr, le spectre du complotisme est agité depuis longtemps à chaque fois qu'un doute ou une réticence est exprimée sur une information officielle.
Et la ruse est ensiegnée jusque dans les écoles. Me souviens d'une de mes occasionnelles prises de bec avec l'un des apprentis journalistes complètement abruti de fdc au sujet de la grippe A qui m'avais sorti le mot alors que je ne pointait que des incohérence sans invoquer un "complot" (puisqu'il ne s'agissait pas de supposer un accord entre des personnes censées y trouver un intérêt). Mais c'est pas grave, pour l'apprenti, le refelxe pavlovien est installé.
Pour faire mon non mea culpa, j'ai moi-même recemment utilisé le terme contre Bougereau au sujet de Fukushima. Mais lui mentionnait un "on" innomable qui devait nous cacher la vérité, sans que l'auteur du propos n'ait un seul élément pour l'évoquer. Et là, même si son présupposé était complotiste, il ne s'agissait pas non plus d'une théorie complotiste systématique, comme l'est le fameux fléau complotiste qui nous guette.

Enfin bref, ce spectre n'est pas nouveau. Mais ce qui change, c'est que jusqu'ici, il n'était qu'une arme contre ceux qui remettent en cause un travail de journaliste supposé fait. C'est à dire que même lorsque la presse n'est qu'une courroi de transmission des sources officielles et gouvernementales, elle cherche au moin,s la cohérence et l'exhaustivité. Mais aujou'dhui, on est en présence d'une info non prouvée, que l'on admet comme telle, mais devant laquelle, au lieu de chercher à faire l'effort, enfin son boulot, les journalistes préfèrent ceux qui en douteraient. Et en tirent même au passage de quoi en faire une arme politique (onctre le gauchisme en plus, commesi le gauchisme était un quelqconque danger aujourd'hui, tsé. remarquez... on en ferait peut-être pas tant pour faire peur avec le FN mais en le montrant comme présentable, on ferait peut-être moins la vierge effarouchée avec Marine Le Pen si c'était pas le cas. Enfin c'est un autre sujet.) Aujourd'hui est un grand jour dans l'histoire de la presse française, d'une importance bien plus grande qu'une mort qui ne changera rien ni à l'antiterrorisme ni au terrorisme. Aujourd'hui, toute expression doutant de l'information officielle est condamnée au silence, même si la presse n'a pas bossé ne serait-ce que le minimum nécessaire pour le truc tienne debout. L'anticomplotisme sert l'incompétence de la profession journalistique en plus de l'information officielle et le pouvoir. Croyez-nous, même si on n'a pas bossé, on s'en fout, toutes façons, si vous doutez de nous, on vous fera passer pour les derniers fascistes-collabos-négationnistes. Soumettez-vous à l'information, donc à nous (même si en tant que journalistes, nous ne faisons que ralayer, et sommes aussi larbins que vous devriez l'être. Disons que nous préférons être domniateurs fainéants, même domniés, plutôt qu'obligés de bosser.). En ce qui concerne les motivations, j'hésite entre la fainéantise, l'incompétence et l'idéologie, mais je penche pour un mélange des trois.

Entendons-nous bien: Mon propos n'est pas d'affirmer que Ben Ladden n'est pas mort. J'en sais rien, et j'ai pas de raison de le nier. Pour tout dire, j'en ai strictement rien à foutre ni d'un côté ni de l'autre. Ca me touche moin que la mort du chat de mon ancien voisin samedi dernier, victime de l'avenue d'en face. Mais j'observe de manière amusée comment la presse utilise une non information au lieu de bosser. Et nous vivons un grand moment, aujourd'hui. Aujourd'hui, le droit de douter, le sens critique, sont devenus en soi condamnables.
_________________
Independent Film!! You know it's like killing babies. [...] If you kill babies and you don't believe in it then that's bad. [...] You know, if you are killing babies and you believe in it, then you are doing something you believe in.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Carton
Drogué


Inscrit le: 09 Fév 2010
Messages: 1954

MessagePosté le: Mar Mai 03, 2011 12:51    Sujet du message: Répondre en citant

Je me dis que l'interdiction de douter se fait dans une mécanique bien particulière qui tiens d'un truc très affectif. Je suis franchement étonné de voir combien tout ça est pris très personnellement, du côté du sentiment, qui fait qu'on est dans une logique de vengeance, de décharge. C'est pas très étonnant du côté américain, d'abord parce qu'ils sont les premiers concernés par le 11 septembre, et aussi parce que ça correspond à une certaine pratique médiatique qui permet qu'on fasse une couverture de journal avec en titre des trucs comme "Le bâtard pourrit en enfer" etc... C'est plus étonnant de ce côté ci des choses, quand l'Élysée annonce que justice est faite pour les victimes par exemple, ça me rappelle le "nous sommes tous des américains" en 2001.
Dans ce contexte là, douter tiens un peu du sacrilège, difficile d'apporter la nuance dans une logique binaire du style "eux contre nous". Il y a une incitation à faire corps avec le martyr américain, à choisir son camp, sans aucun recul ni esprit critique.
_________________
La Quadrature
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Oxyure
CGBBG


Inscrit le: 08 Fév 2010
Messages: 2632
Localisation: Fortress of PATERNITY, lvl 2

MessagePosté le: Mar Mai 03, 2011 14:13    Sujet du message: Répondre en citant

Je tiens à signaler que j'ai lu les deux posts précédents sans sauter de ligne.
_________________
Oxyure. Joue la carte Cow-Boyienn​e de l'obsession

"Liber sed fidelis"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Kuni l'hungus
Drogué


Inscrit le: 10 Fév 2010
Messages: 1798
Localisation: A votre avis? Enfin si je le trouve.

MessagePosté le: Mar Mai 03, 2011 15:02    Sujet du message: Répondre en citant

Je tiens à préciser que je n'ai pas compris la remarque d'Oxy.

A part ça, un petit passage de Gattegno, du Point et de RMC tirée d'une interview tout à fait insipide, qui résume à peu près mon propos:


Citation:
Est-ce que les circonstances dans lesquelles il a été tué par les soldats américains peuvent aboutir à faire de lui un martyr ?

C'est surtout l'absence de transparence autour de l'opération qui ouvre un boulevard aux propagandistes. On sait que le complotisme fait fureur, notamment sur Internet, et le mystère de ces funérailles vite expédiées et de ce corps à jamais invisible est en fait une aubaine pour ceux qui refusent par principe les versions officielles. C'est le nouveau visage du révisionnisme. Des milliers de personnes à travers le monde préfèrent croire les élucubrations de quelques dingues qui ont décortiqué des images du 11-Septembre dans un garage plutôt que les rapports des experts, de la justice et des commissions d'enquête - qui sont pourtant loin d'être complaisants avec les autorités américaines. Dans ces conditions, on peut regretter que les Américains se soient débarrassés aussi vite du corps de Ben Laden. Mais on doit aussi se demander s'ils n'ont pas considéré que l'image était plus dangereuse que le mystère.


Au moins a-t-il la décence de reconnaître que ça "ouvre un boulevard aux propagandistes". Sauf que dans un cas comme celui-là, c'est pas seulement aux propagandistes que ça laisse un boulevard. Douter d'une information non-vérifiée, c'est être un révisionniste ou au mieux un dingue. L'information officielle est à prendre au pied de la lettre. parce qu'on nous l'a dit. chercher des preuves, c'est déjà être un illuminé.
A part ça, jamais plutôt qu'un discours crétin, il ne lui viendrait à l'idée qu'il restait tout le boulot à faire... Et du coup, en fait, je comprends pas à quoi ça sert un journaliste. Je ne comprends même pas ce que c'est son métier, là...
_________________
Independent Film!! You know it's like killing babies. [...] If you kill babies and you don't believe in it then that's bad. [...] You know, if you are killing babies and you believe in it, then you are doing something you believe in.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kuni l'hungus
Drogué


Inscrit le: 10 Fév 2010
Messages: 1798
Localisation: A votre avis? Enfin si je le trouve.

MessagePosté le: Mar Mai 03, 2011 15:03    Sujet du message: Répondre en citant

Je tiens à préciser que je n'ai pas compris la remarque d'Oxy.

A part ça, un petit passage de Gattegno, du Point et de RMC tirée d'une interview tout à fait insipide, qui résume à peu près mon propos:


Citation:
Est-ce que les circonstances dans lesquelles il a été tué par les soldats américains peuvent aboutir à faire de lui un martyr ?

C'est surtout l'absence de transparence autour de l'opération qui ouvre un boulevard aux propagandistes. On sait que le complotisme fait fureur, notamment sur Internet, et le mystère de ces funérailles vite expédiées et de ce corps à jamais invisible est en fait une aubaine pour ceux qui refusent par principe les versions officielles. C'est le nouveau visage du révisionnisme. Des milliers de personnes à travers le monde préfèrent croire les élucubrations de quelques dingues qui ont décortiqué des images du 11-Septembre dans un garage plutôt que les rapports des experts, de la justice et des commissions d'enquête - qui sont pourtant loin d'être complaisants avec les autorités américaines. Dans ces conditions, on peut regretter que les Américains se soient débarrassés aussi vite du corps de Ben Laden. Mais on doit aussi se demander s'ils n'ont pas considéré que l'image était plus dangereuse que le mystère.


Au moins a-t-il la décence de reconnaître que ça "ouvre un boulevard aux propagandistes". Sauf que dans un cas comme celui-là, c'est pas seulement aux propagandistes que ça laisse un boulevard. Douter d'une information non-vérifiée, c'est être un révisionniste ou au mieux un dingue. L'information officielle est à prendre au pied de la lettre. parce qu'on nous l'a dit. chercher des preuves, c'est déjà être un illuminé.
A part ça, jamais plutôt qu'un discours crétin, il ne lui viendrait à l'idée qu'il restait tout le boulot à faire... Et du coup, en fait, je comprends pas à quoi ça sert un journaliste. Je ne comprends même pas ce que c'est son métier, là...
_________________
Independent Film!! You know it's like killing babies. [...] If you kill babies and you don't believe in it then that's bad. [...] You know, if you are killing babies and you believe in it, then you are doing something you believe in.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tiny
Hacker de papier


Inscrit le: 08 Fév 2010
Messages: 2217
Localisation: Over the top

MessagePosté le: Mar Mai 03, 2011 15:13    Sujet du message: Répondre en citant

Kuni l'hungus a écrit:
Je tiens à préciser que je n'ai pas compris la remarque d'Oxy.

je tiens à préciser que j'ai laissé le texte de kuni au pied de mon lit (mais je le lis demain, c'est promis!)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Oxyure
CGBBG


Inscrit le: 08 Fév 2010
Messages: 2632
Localisation: Fortress of PATERNITY, lvl 2

MessagePosté le: Mar Mai 03, 2011 15:14    Sujet du message: Répondre en citant

Tiny a écrit:
Kuni l'hungus a écrit:
Je tiens à préciser que je n'ai pas compris la remarque d'Oxy.

je tiens à préciser que j'ai laissé le texte de kuni au pied de mon lit (mais je le lis demain, c'est promis!)


Kuni redit la même chose en digéré dans son deuxième message.
_________________
Oxyure. Joue la carte Cow-Boyienn​e de l'obsession

"Liber sed fidelis"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Tiny
Hacker de papier


Inscrit le: 08 Fév 2010
Messages: 2217
Localisation: Over the top

MessagePosté le: Mar Mai 03, 2011 15:26    Sujet du message: Répondre en citant

nan mais je veux lire le rouleau original moi. mais juste pas tout de suite, je peux pas là.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kuni l'hungus
Drogué


Inscrit le: 10 Fév 2010
Messages: 1798
Localisation: A votre avis? Enfin si je le trouve.

MessagePosté le: Mar Mai 03, 2011 16:09    Sujet du message: Répondre en citant

le yougo' a écrit:
Je me dis que l'interdiction de douter se fait dans une mécanique bien particulière qui tiens d'un truc très affectif. Je suis franchement étonné de voir combien tout ça est pris très personnellement, du côté du sentiment, qui fait qu'on est dans une logique de vengeance, de décharge. C'est pas très étonnant du côté américain, d'abord parce qu'ils sont les premiers concernés par le 11 septembre, et aussi parce que ça correspond à une certaine pratique médiatique qui permet qu'on fasse une couverture de journal avec en titre des trucs comme "Le bâtard pourrit en enfer" etc... C'est plus étonnant de ce côté ci des choses, quand l'Élysée annonce que justice est faite pour les victimes par exemple, ça me rappelle le "nous sommes tous des américains" en 2001.
Dans ce contexte là, douter tiens un peu du sacrilège, difficile d'apporter la nuance dans une logique binaire du style "eux contre nous". Il y a une incitation à faire corps avec le martyr américain, à choisir son camp, sans aucun recul ni esprit critique.




Oui, c'est vrai qu'à partir du moment où on nous installe dans situation des buveurs de sang, difficile de concevoir le droit au recul. et le petit jeu des réactions, prises à l'emporte pièce et dans la foulée fait aussi partie du processus (intentionnel ou non, je précise pour pas me faire accuser de complotisme) par lequel on saute l'étape enquête. du coup, la question du recul face à l'évenement est déjà évacuée, on est déjà in media res. C'est même, au delà du droit, la possibilité même du recul qui disparaît. Les infâmes sceptiques n'en sont qu'encore plus monstrueux puisqu'ils font ce qui n'est pas possible. Ils risqueraient même de briser cette réalité désormais offerte (avérée ou non, elle est offerte): celle d'un monde sans Ben Laden devant lequel on ne peut qu'exprimer une réaction.

Mais un américain blessé aurait-il le droit, lui, d'emettre des doutes? là, je parle pas d'un affreux gôchiste, je parle justement d'un type qui se dirait "non, on me fait croire ça pour faire tare ma douleur, je n'y crois pas". Ou quelqu'un qui n'ose pas y croire et attend des preuves... serait-ce un affreux propagandistes (d'extrème droite, celui-là, si on tien à placer les propagandistes infâmes complotistes dans notre petit jeu...)
_________________
Independent Film!! You know it's like killing babies. [...] If you kill babies and you don't believe in it then that's bad. [...] You know, if you are killing babies and you believe in it, then you are doing something you believe in.


Dernière édition par Kuni l'hungus le Mar Mai 03, 2011 16:16; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tiny
Hacker de papier


Inscrit le: 08 Fév 2010
Messages: 2217
Localisation: Over the top

MessagePosté le: Mar Mai 03, 2011 16:16    Sujet du message: Répondre en citant

je poste ça ici même si c'est pas l'idée du topic, mais hello "burdeau" kitty vient de poster ce lien sur son fb:

http://www.lefigaro.fr/international/2011/05/03/01003-20110503ARTFIG00421-comment-obama-a-suivi-l-operation-en-temps-reel.php
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tiny
Hacker de papier


Inscrit le: 08 Fév 2010
Messages: 2217
Localisation: Over the top

MessagePosté le: Mar Mai 03, 2011 16:28    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Osama Bin Laden Death to Be Featured in Untitled Kathryn Bigelow Project

A new untitled military project from The Hurt Locker team of director Kathryn Bigelow and screenwriter Mark Boal received a welcomed push after an elite American unit killed Al Qaeda terrorist leader Osama Bin Laden on Sunday.

We first reported on the project back in December, when all that was known about the movie was that it centered on a team of special ops soldiers. It seems Mark Boal, who has contacts in military intelligence and a background in investigative journalism, based his project on the exact same team that took out Bin Laden, with the screenwriter following the mission this whole time.

Mark Boal will now rewrite the script to include the 40-minute firefight which ended in Osama Bin Laden's death. The death occurred at just the right time for Mark Boal, who still has time to tweak the script, while still ensuring the movie will be timely upon it's released.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kuni l'hungus
Drogué


Inscrit le: 10 Fév 2010
Messages: 1798
Localisation: A votre avis? Enfin si je le trouve.

MessagePosté le: Mar Mai 03, 2011 19:42    Sujet du message: Répondre en citant

Putain les deux infos Shocked ! La première, Géronimo. On croirait un gag. Je m'attarde pas là-dessus, je pense que ça va être fait en long large et travers.

Et putain, Bigelow... la femme qui a donné naissance à Bodhi, quoi... Putain, en fait elle l'a pas jétée, sa plaque.
_________________
Independent Film!! You know it's like killing babies. [...] If you kill babies and you don't believe in it then that's bad. [...] You know, if you are killing babies and you believe in it, then you are doing something you believe in.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kuni l'hungus
Drogué


Inscrit le: 10 Fév 2010
Messages: 1798
Localisation: A votre avis? Enfin si je le trouve.

MessagePosté le: Mer Mai 18, 2011 9:51    Sujet du message: Répondre en citant

Nouvel épisode magnifique dans la lutte contre le fléau complotiste: l'affaire Strauss-Kahn.

Alors là, ça y est. On a ouvert les vannes, n'importe quel gauchiste, même de droite peut tomber dedans. L'infâme gôchisme n'est plus seulement une affaire d'extrême gauche. Il s'est répandu!
Là, c'est toute une partie de la gauche, au-delà des clivages, qui est tentée de crier au complot. Mais attention, elle ne peut plus, car machin Pinet a bien envoyé son Twitt après l'arrestation, HA HA! Vous n'avez plus rien les gôchistes sociaux-démocrates (vous qui soutenez le type qui veut stabiliser le budget de la grèce en coupant les dépenses publiques, mais pas grave...)! Rien du tout! vous pouvez plus crier au complot!

Peu importe si de notre côté, on n'a aucune information, si on balance tout et n'importe quoi avant vérification, si on le contredit mais continue quand même à l'affirmer (les griffures, la plaidoirie du rapport sexuel consenti), si nos seules sources sont des twitts d'inconnus, ou un journal aussi fiable que le New York Post ( qui n'est pas le new York Times, mais plutôt le Sun version new Yorker), celui qui parvient même à s'imiscer dans le téléphone portable de Strauss-kahn (celui qu'il a perdu?), pour retranscrire ce qu'il a dit à sa femme. On n'a rien du tout. Mais si vous doutez, vous êtes quand même de sales complotistes, fléaux de l'humanité.
Ah, oui, bien sûr, nous respectons la présomption d'innocentce. d'ailleurs, bouh, le pauvre dominique Strauss Kahn, montré avec des menottes, et le procureur qui a été méchant avec lui! Mais bn, on va pas aller jusqu'à douter, hein. et puis y a la victime présumée aussi (concept magnifique, qu'on vient d'inventer). Si on parlait de présomption de victime, ça se verrait trop, que le concept n'a aucun sens. Mais là, lui, est présumé innocent, elle, est présumée victime. Ah, présumer une victime c'est présumer un coupable? peu importe, ils ont des droits égaux, donc on a le droit de la croire aussi, donc on peut autant le croire coupable. grâce à cette dialectique fumeuse, on a aussi gagné le droit de s'accuser de tout et de soumettre n'importe qui à l'opprobe populaire. Super! c'est reparti pour l'inquisition, les gars!on va enfin pouvoir brûler les sorcières! On a même trouvé des débiles de gauche pour tomber là dedans, c'est génial!


Voilà. je suis fatigué.
_________________
Independent Film!! You know it's like killing babies. [...] If you kill babies and you don't believe in it then that's bad. [...] You know, if you are killing babies and you believe in it, then you are doing something you believe in.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zagriban
Boit


Inscrit le: 11 Fév 2010
Messages: 483

MessagePosté le: Mer Mai 18, 2011 11:13    Sujet du message: Répondre en citant

http://www.youtube.com/watch?v=9Ars_479w-0&feature=player_embedded

"Dominique nique nique nique
Tu t'es fait gauler par les flics
Malgré le soutien de la caste médiatique"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kuni l'hungus
Drogué


Inscrit le: 10 Fév 2010
Messages: 1798
Localisation: A votre avis? Enfin si je le trouve.

MessagePosté le: Mer Mai 18, 2011 11:54    Sujet du message: Répondre en citant

Parenthèse hors topic:

J'aime aussi comment on insinue des eventualités ridicules dans la tête des gens:

Citation:
Les Français pensent aussi à 54% que la gauche peut quand même gagner l'élection présidentielle de 2012 malgré le scandale.
(sondage BVA 20 minutes RMC BFMTV. Ouais, ok, là, c'est le combo, en termes de sources).

Franchement, je me demande même comment on peut honnêtement peser à cette question.
_________________
Independent Film!! You know it's like killing babies. [...] If you kill babies and you don't believe in it then that's bad. [...] You know, if you are killing babies and you believe in it, then you are doing something you believe in.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    enculture Index du Forum -> Politique & société Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB and iRn
Traduction par : phpBB-fr.com
Protected by Anti-Spam ACP