enculture Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Derniers achats... Dernieres lectures...
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 20, 21, 22, 23, 24  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    enculture Index du Forum -> Bande dessinée
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Carton
Drogué


Inscrit le: 09 Fév 2010
Messages: 1954

MessagePosté le: Mar Nov 08, 2011 12:46    Sujet du message: Répondre en citant

Bicéphale a écrit:


Et puis sinon, réjouissons-nous, les éditions Matière publient ces jours-ci :




Et Picturebox un Color Engineering du même auteur :




Avec des choses comme ça à l'intérieur :



Oui c'est beau. Et c'est affreusement cher, j'attendrai d'être riche.

Petite baisse de régime en ce moment, pas trop envie d'écrire sur les livres que je lis, mais enfin pour le sport je fais 3 lignes sur quelques dernières lectures.



MONSTERS de Ken Dahl, chez L’Employé du Moi.

Ken Dahl raconte comment il a vécu le fait d’être porteur de l’herpès, comment ça a flingué toutes ses relations amoureuses et sexuelles pendant un certain temps.
Un récit assez classique, autobio bien foutue, surtout Ken Dahl réussit bien à représenter son angoisse et le dégoût de son corps que lui provoque sa maladie. C’est fait sur un ton plutôt comique mais ça glisse parfois dans une certaine violence, une dépression qui font que le livre est plutôt réussit.



Après, c’est pas non plus la révolution, mais ça se lit très bien et c’est assez élégant.




MISTER WONDERFULL de Daniel Clowes, chez Cornelius.

J’étais resté avec un goût de déception sur son dernier Wilson. Trop de cynisme, un système graphique trop verrouillé, et puis trop de comme d’habitude. Ici c’est plus ouvert, plus fragile, l’humanité a un espoir, la rencontre entre les êtres est possible. Et Clowes joue très bien des variations de taille, petites cases ou pleines pages.






3’’ de Marc-Antoine Matthieu, chez Delcourt.

Matthieu travaille toujours sur une idée du vertige, où le livre se démultiplie en plusieurs dimensions et niveau de lecture. Toujours proche du gadget ou du procédé malin, il impressionne surtout par virtuosité et la maîtrise dont il fait preuve dans ses systèmes. Et aussi un beau dessin noir et blanc.
Dans 3’’, il tombe dans le pur exercice formel, un truc assez vain qui fait que l’on suit le parcours d’un photon sur 3 secondes, dans un zoom infini qui nous livre les méandres d’une intrigue policière autour du foot.
Très pénible à lire, Matthieu tente de supprimer l’ellipse, de plonger dans une même scène pratiquement figée pour la regarder sous tous les angles possibles, on se retrouve surtout à lire le livre à toute vitesse, puis à revenir en arrière pour tenter de raccrocher à une histoire dont on n’arrive pas à s’intéresser. Le procédé ne produit rien d’autre qu’une lecture laborieuse, on est face à un empilement d’images vide de sens.



Il existe aussi une version vidéo, à cette adresse : http://www.editions-delcourt.fr/3s/index.php?page=numerique
Je crois que le mot de passe est 33miroirs.




CANOPEE de Karine Bernadou, chez Atrabile

Petite surprise sur cette bande dessinée d’un auteur que je ne connais pas, qui présente un dessin à la fois séduisant et un peu girly, dans un récit au style symbolique et onirique dont je ne suis pas fan habituellement. Mais certaines pages témoignent d’une âpreté étonnante, voire d’une violence inattendue. Il y a aussi un rapport à l’autobiographie, distancée et transformée, dont on sent la présence comme un fantôme, qui est peut être le plus réussit dans ce livre. Je me dis que son prochain bouquin peut être très bien.


_________________
La Quadrature
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Carton
Drogué


Inscrit le: 09 Fév 2010
Messages: 1954

MessagePosté le: Mer Nov 09, 2011 10:30    Sujet du message: Répondre en citant

le yougo' a écrit:



Je découvrais l'année dernière des planches de Pierre Guitton dans une anthologie italienne de la bande dessinée d'horreur des années 70. Je me rends compte aujourd'hui qu'il a sorti un livre il n'y a pas très longtemps, ça peut valoir le coup de jeter un œil. On en parle là par exemple : http://www.papiergache.net/fr/2011/05/30/pierre-guitton-le-chant-des-muses/
_________________
La Quadrature
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zagriban
Boit


Inscrit le: 11 Fév 2010
Messages: 483

MessagePosté le: Mar Nov 29, 2011 18:11    Sujet du message: Répondre en citant

Depuis quelques mois, j'ai plus trop le temps de lire des BD (entrée dans la vie pro oblige), mais bon j'ai quand même commencé "Walking dead", la série zombiesque qui prend une sacrée ampleur, entamant son quatorzième épisode.
La série a pour ambition d'être une série épique qui se concentre sur les relations entre les personnages dans un monde post-apocalyptique. L'intérêt est donc plus dans la "peinture psychologique" que dans le gore ou les artifices du genre "ouh un zombie surgissant de derrière une porte, j'ai peur!" (artifices utilisés quand même à foison).
J'ai moyennement accroché au tome 1 (réactions bizarres des personnages face à certaines situations, rebondissements lourdingues cousus de toute pièce), mais bon je dois bien avouer qu'arrivé au tome 4, je suis complètement accro à cette série, au point que lire d'autres BDs me paraît un peu fade. La série tient bien ses promesses précédemment sus-citées, même si j'ai peur qu'à l'instar de Dragon Ball Z, la série mette en scène des situations de plus en plus invraisemblables pour que le lecteur "ait sa dose" de plus en plus forte d'émotions.




Tome 1




Tome 2 (changement de dessinateur)

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Oxyure
CGBBG


Inscrit le: 08 Fév 2010
Messages: 2636
Localisation: Fortress of PATERNITY, lvl 2

MessagePosté le: Mer Nov 30, 2011 20:38    Sujet du message: Répondre en citant

Quelqu'un a lu le dernier Delisle ? celui sur Jerusalem ?
_________________
Oxyure. Joue la carte Cow-Boyienn​e de l'obsession

"Liber sed fidelis"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Zahad le rouge
Drogué


Inscrit le: 11 Fév 2010
Messages: 1969

MessagePosté le: Mer Nov 30, 2011 23:57    Sujet du message: Répondre en citant

C'est pas le même que les précédents?
_________________
"Si je m'en sors bien, je serai peut-être vendeur aux 3 Suisses."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Carton
Drogué


Inscrit le: 09 Fév 2010
Messages: 1954

MessagePosté le: Jeu Déc 01, 2011 22:38    Sujet du message: Répondre en citant

C'est bien rythmé, Blain assure dans le mouvement et le tempo. Disons que c'est un bon divertissement, un peu à l'ancienne. Politiquement, on n'aborde que les questions techniques, les rapports de forces et les hypocrisies, mais c'est très superficiel.
_________________
La Quadrature
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Trollope
Fume


Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 603

MessagePosté le: Ven Déc 02, 2011 6:52    Sujet du message: Répondre en citant

bah cette bd a aucun intérêt et l'interview est vraiment dissuasive (a posteriori).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zahad le rouge
Drogué


Inscrit le: 11 Fév 2010
Messages: 1969

MessagePosté le: Ven Déc 02, 2011 8:59    Sujet du message: Répondre en citant

C'est surtout un plaisir de dessin et de rythme, il ne faut rien en attendre politiquement, uniquement un plaisir des yeux.
_________________
"Si je m'en sors bien, je serai peut-être vendeur aux 3 Suisses."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zahad le rouge
Drogué


Inscrit le: 11 Fév 2010
Messages: 1969

MessagePosté le: Ven Déc 02, 2011 9:00    Sujet du message: Répondre en citant

Woputain, Tavernier va l'adapter? Au secours.
_________________
"Si je m'en sors bien, je serai peut-être vendeur aux 3 Suisses."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Baldanders
Fume


Inscrit le: 23 Déc 2010
Messages: 904

MessagePosté le: Ven Déc 30, 2011 15:42    Sujet du message: Répondre en citant

le yougo' a écrit:
C'est bien rythmé, Blain assure dans le mouvement et le tempo. Disons que c'est un bon divertissement, un peu à l'ancienne. Politiquement, on n'aborde que les questions techniques, les rapports de forces et les hypocrisies, mais c'est très superficiel.


Cette superficialité m'a vraiment gonflé. Au fond, je n'y crois pas, à cette bande de neuneus courant derrière une locomotive (quand bien même ça peut être par moments assez fascinant), ou plus précisément, je n'y vois qu'un nième portrait de grand homme par ceux qui l'ont admiré, sans le moindre contrepoids critique, pas même Sarkozy ! J'ai cessé de compter le nombre de "au fond, c'est lui qui a raison" qui égrènent le récit et ont fini par me convaincre que j'avais affaire à un monument à la gloire de... et à rien d'autre. Pas étonnant donc que ça intéresse Tavernier, cet éternel écolier à l'éternelle morve au nez.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Baldanders
Fume


Inscrit le: 23 Déc 2010
Messages: 904

MessagePosté le: Ven Déc 30, 2011 22:52    Sujet du message: Répondre en citant

J'y ai repensé depuis. C'est sûr, il y a un mouvement irrésistible dans cette BD, qui fait qu'on ne la lâche pas, sur le modèle de l'analyse de Tintin par le ministre (tac - tac - tac), ou d'après l'idée que ce dernier a toujours une longueur d'avance sur les autres, lecteur compris, et donc qu'on lui court forcément après.
Il y a aussi, dans l'attraction que ça exerce, l'envie d'en savoir plus sur quelque chose de précis : comment ça fonctionne, la diplomatie ? Ce qui rend le sujet mystérieux pour le citoyen un chouïa critique, c'est qu'on balance entre croire aux grandes idées défendues publiquement et savoir qu'il y rentre évidemment de la magouille en tous genres, ce qu'effleure à peine la BD.
Mais au fond ce qui me déplaît, c'est qu'en tant que récit d'une expérience vécue, ça ne fait pas que le portrait de l'être admiré, mais aussi nécessairement en creux celui de l'être qui admire, or moi, celui-là, je ne l'aime pas. Pour ce narrateur, peu importe par exemple que Villepin/Worms soit de droite ou qu'il raconte n'importe quoi, l'important étant qu'il est fort (ce que soulignent les déformations, l'élasticité du corps du ministre), et c'est une chance de bosser pour lui, point final.
Cela, cette figure triviale de Commandeur esquissée depuis le point de vue du petit soldat benêt, non seulement je m'en méfie, mais je trouve ça vicelard.


Dernière édition par Baldanders le Mer Avr 24, 2013 20:26; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Trollope
Fume


Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 603

MessagePosté le: Lun Jan 02, 2012 1:11    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'aime pas la bd exactement pour à peu près les mêmes raisons que toi. Ensuite je me dit que ces gens qui ont l'air très cons se croient sans doute très malins et on se retrouve avec une sorte d'ode complaisante à l'esprit français. J'ai rien contre l'ironie et l'autodérision, assez absentes dans le deuxième, mais à ce niveau de connerie de foutage de gueule et d'autocongratulation j'ai quelques difficultés.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Baldanders
Fume


Inscrit le: 23 Déc 2010
Messages: 904

MessagePosté le: Mar Jan 03, 2012 1:25    Sujet du message: Répondre en citant



C'est simple, d'une simplicité géniale, d'une évidence admirable. Je n'ai pas eu à chercher à m'orienter, tout se lie, dessin et propos, et tout avance, au rythme cassé de ces deux squelettes qui grimpent une colline, trouvent refuge dans une cabane, jouent aux cartes, ressortent se balader, et durant tout ce temps s'engueulent amicalement, comme des amis devraient toujours s'engueuler : honnêtement, c'est-à-dire violemment, c'est-à-dire respectueusement.
Du noir, des os, du blanc, quelques insectes, des empreintes de doigt, ça suffit à L.L. de Mars pour que tout existe, la nature, les oiseaux, le ciel, une cabane, la pluie, et bien plus que ça : chaque moment (ou chaque case) de ce dialogue qui refuse d'être de sourds, de cette prise de chou, est travaillé dans le sens de la plus pure et claire expressivité. Le mécontentement, l'agressivité, le silence peiné ou méditatif, l'envolée savante, la pointe de feu ironique trouvent dans tout ce que contient la case, dans l'apparent mais très savant désordre des dessins, un contre-point exact. La disparition, la réapparition des personnages, leur emboîtement, leur dispersion, leur déformation reflète chaque fois avec précision l'état dans lequel le cours de la conversation les trouve.
Œuvre critique, qui a la pudeur de s'offrir comme une diatribe de circonstance, avec la trivialité revigorante de son langage parlé, et l'orgueil d'aller jusqu'au bout de sa logique. Logique qui est celle de l'accouchement au forceps des conclusions déplaisantes, irréconciliables, auxquelles mène une position singulière assumée dans toute sa fièvre et tout son tranchant.
Avec ça, une ironie qui n'est pas amère, et là-dessus posé comme un couvercle de plumes un humour noir qui est comme le dépassement du cynisme, qui serait du cynisme digéré et dépassé, comme on ne s'arrête pas à une mauvaise humeur passagère.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Carton
Drogué


Inscrit le: 09 Fév 2010
Messages: 1954

MessagePosté le: Dim Jan 15, 2012 14:49    Sujet du message: Répondre en citant

Mon top 10 de l'année dernière sans ordre particulier :

Le Royaume de Ruppert et Mulot



La bande dessinée et son double de jc Menu



Les Amateurs de Brecht Evens



TMLP de Gilles Rochier



Une brève et longue histoire du monde de LL de Mars



Hitler de Shigeru Mizuki



Mister Wonderful de Daniel Clowes



Abstraction de Jochen Gerner



Le dieu du 12 d'Alex barbier



Alec (integrale) de Eddie Campbell



En fanzines, j’ai aussi découvert cette année les Frontière de Ronald Grandpey, et le travail très chaotique et très structuré de François de Jonge. Ainsi qu’un paquet de productions de la Fabrique Gomez de Fanzines.






En édition étrangère, Le Lint de Chris Ware, le n° 4 des new stories de Love and Rockets des frères Hernandez, le Color Engineering de Yuichi Yokoyama, le Gange 3 de Kevin Huizenga, le Palookaville n°20 de Seth et le Prison Pit de Johnny Ryan.








Résolution 2012, parler des livres de cette liste dont je n’ai pas parlé.
_________________
La Quadrature
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bicéphale
Crapote


Inscrit le: 26 Oct 2010
Messages: 80

MessagePosté le: Lun Jan 16, 2012 18:26    Sujet du message: Répondre en citant

le yougo' a écrit:
Mon top 10 de l'année dernière sans ordre particulier :

Tiens, je rajoute à la liste du dessus déjà bien belle, comme ça, sans faire de top ni rien, les livres suivants :

Un Novembre (journal) de François Henninger paru chez Anathème



Félicitations par Tim Danko chez The Hoochie Coochie



Comment Betty vint au monde par L.L. de Mars chez Tanibis



Le quartier des marchands de beauté de Ben Katchor chez Rackham



La Putain P jette le gant de Anke Feuchtenberger & Katrin de Vries chez FRMK



Et puis spéciale apparition de l'album sorti il y a belle lurette, épuisé mais encore trouvable, et dont j'ai envie de citer le nom aujourd'hui, même s'il n'a rien à faire dans un top de l'année passée :

Eliminations de Willem paru chez Les Requis Marteaux, qui est un album immense et dont je n'avais jamais entendu parler. La pépite aussi large qu'un roc tombée au fin fond du trou de l'histoire... et y suffit de se baisser pour la ramasser.



le yougo' a écrit:
Résolution 2012, parler des livres de cette liste dont je n’ai pas parlé.

Bonne résolution.
_________________
"Ne crois même pas que je sois la femme d'Agamemnon"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    enculture Index du Forum -> Bande dessinée Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 20, 21, 22, 23, 24  Suivante
Page 21 sur 24

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB and iRn
Traduction par : phpBB-fr.com
Protected by Anti-Spam ACP