enculture Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Cannes 2018
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    enculture Index du Forum -> Actualités
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Baldanders
dans le coma profond


Inscrit le: 23 Déc 2010
Messages: 1000

MessagePosté le: Ven Avr 27, 2018 1:02    Sujet du message: Cannes 2018 Répondre en citant



"Vous êtes là les copains ? Quelqu'un peut m'expliquer vite fait ce que c'est, le ZBEUL, avant que Cannes commence ? Je sens qu'il va se passer plein de trucs trop fous cette année, et j'aimerais bien savoir quoi... Je suis un peu journaliste, quand même. Allez, à très vite les copains !"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hello--Kitty
dans le coma profond


Inscrit le: 03 Nov 2010
Messages: 2036

MessagePosté le: Sam Avr 28, 2018 19:20    Sujet du message: Répondre en citant

Tu vas devoir changer de tête de Turc parce qu'elle n'est plus au service cinéma. Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Baldanders
dans le coma profond


Inscrit le: 23 Déc 2010
Messages: 1000

MessagePosté le: Sam Avr 28, 2018 19:27    Sujet du message: Répondre en citant

Hello--Kitty a écrit:
Tu vas devoir changer de tête de Turc parce qu'elle n'est plus au service cinéma. Wink


Dommage, elle était idoine. Qui mettre à sa place ? Hum...

Sans surprise, je penche pour

Spoiler:


mais la petite est trop maligne et cynique. Je trouverai mieux d'ici le 8.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
valzeur
dans le coma profond


Inscrit le: 30 Aoû 2015
Messages: 235

MessagePosté le: Sam Avr 28, 2018 23:21    Sujet du message: Répondre en citant

Elle présente son livre sur Huppert jeudi soir au Reflet Médicis si vous voulez lui jeter des tomates !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Baldanders
dans le coma profond


Inscrit le: 23 Déc 2010
Messages: 1000

MessagePosté le: Ven Mai 04, 2018 22:36    Sujet du message: Répondre en citant

Stéphane Delorme a écrit:
Cette bousculade en couverture de notre numéro immortalise le souffle de 2018 qui balaie le Festival de Cannes. Nous sommes le 14 mai, à la projection de Blackkklansman de Spike Lee. Depuis une semaine le festival vivote en vase clos. Le matin Guédiguian et Chloë Sevigny ont lancé les hostilités en solidarité avec les cheminots et les étudiants. Le cérémonial se dérègle, les corps redeviennent burlesques, on a l’impression de voir un sourire malicieux sur le visage de Bertrand Bonello. La projection n’aura pas lieu, le festival est arrêté le lendemain...

(la suite à lire dans le numéro de juin des Cahiers du Cinéma)


Spoiler:

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Baldanders
dans le coma profond


Inscrit le: 23 Déc 2010
Messages: 1000

MessagePosté le: Mar Mai 08, 2018 20:59    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Pour son 50e anniversaire la SRF est fière de saluer un cinéaste d'exception et une source d'inspiration intarissable en remettant le Carrosse d'Or à Martin Scorsese, le 9 mai à 19h30 lors de la cérémonie d'ouverture de la Quinzaine des Réalisateurs.


Spoiler:

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hello--Kitty
dans le coma profond


Inscrit le: 03 Nov 2010
Messages: 2036

MessagePosté le: Mer Mai 09, 2018 15:33    Sujet du message: Répondre en citant

Il y a aussi des tee-shirts. Je crois qu'il y a Imamura.


Hello--Kitty a écrit:
Tu vas devoir changer de tête de Turc parce qu'elle n'est plus au service cinéma. Wink


Spoiler:

La preuve.




Quelqu'un a posté ça:

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Baldanders
dans le coma profond


Inscrit le: 23 Déc 2010
Messages: 1000

MessagePosté le: Jeu Mai 10, 2018 16:05    Sujet du message: Re: Cannes 2018 Répondre en citant

Zbeul ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Baldanders
dans le coma profond


Inscrit le: 23 Déc 2010
Messages: 1000

MessagePosté le: Jeu Mai 10, 2018 22:52    Sujet du message: Répondre en citant

Cocktail et politique



Avec sa robe de soirée bien choisie, Eva Husson (Les Filles du soleil, compète officielle) se bat à sa façon aux côtés des combattantes kurdes contre Daech.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hello--Kitty
dans le coma profond


Inscrit le: 03 Nov 2010
Messages: 2036

MessagePosté le: Ven Mai 11, 2018 14:34    Sujet du message: Répondre en citant

La saison 2018-2019 se décline d'ailleurs en deux tonalités : les combattantes kurdes (le film d'Eva Husson donc, un documentaire costaud qui sort au mois de décembre je crois, le premier film de Caroline Fourest...) et les transgenres (un peu partout).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Baldanders
dans le coma profond


Inscrit le: 23 Déc 2010
Messages: 1000

MessagePosté le: Ven Mai 11, 2018 20:16    Sujet du message: Répondre en citant

Cocktail et politique

Très remonté contre les réformes de Macron, Marin Karmitz est venu évoquer avec solennité la condition des ouvrières françaises du textile, des ouvrières qu'il connaît bien pour les avoir filmées en 1972. Son documentaire Coup pour coup a été projeté aujourd'hui à 14h30 dans le cadre de la programmation Cannes Classics.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Baldanders
dans le coma profond


Inscrit le: 23 Déc 2010
Messages: 1000

MessagePosté le: Ven Mai 11, 2018 23:12    Sujet du message: Répondre en citant

Des news de Vincent Macaigne

Vincent Macaigne, star du 70ème festival de Cannes, n'avait aucun film à présenter cette année. Qu'à cela ne tienne, le metteur en scène et comédien s'est invité hier à la soirée de fête de Plaire, aimer et courir vite. Las, ses provocations ont eu raison de la patience des vigiles, comme nous le montre cette vidéo exclusive...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
valzeur
dans le coma profond


Inscrit le: 30 Aoû 2015
Messages: 235

MessagePosté le: Sam Mai 12, 2018 0:51    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai, il y a des années, rencontré Bernard Zitzerman, le chef op' de Coup sur coup, qui m'avait raconté en rigolant que cette grande conscience de gauche de l'époque, Marin Karmitz, traitait les ouvrières littéralement comme du bétail (elles occupaient un dortoir)

Baldanders a écrit:
Cocktail et politique

Très remonté contre les réformes de Macron, Marin Karmitz est venu évoquer avec solennité la condition des ouvrières françaises du textile, des ouvrières qu'il connaît bien pour les avoir filmées en 1972. Son documentaire Coup pour coup a été projeté aujourd'hui à 14h30 dans le cadre de la programmation Cannes Classics.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Baldanders
dans le coma profond


Inscrit le: 23 Déc 2010
Messages: 1000

MessagePosté le: Sam Mai 12, 2018 14:40    Sujet du message: Répondre en citant

Tu nous parles du Livre d'image, Kitty ?

Spoiler:

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hello--Kitty
dans le coma profond


Inscrit le: 03 Nov 2010
Messages: 2036

MessagePosté le: Sam Mai 12, 2018 17:11    Sujet du message: Répondre en citant

Avec ton lien sur Macaigne, je suis retombé sur ça:

Hello--Kitty a écrit:
Assez efficace, l'opération d"épuration entreprise sur le forum FdC.
En 2014, le fil sur le festival de Cannes faisait 116 pages. Cette année [2017], il en fait 14.

Et cette année 2018, 5.

Baldanders a écrit:
Tu nous parles du Livre d'image, Kitty ?

C'est un film qui reprend le principe d'Histoire(s) du cinéma (uniquement des images d'archive, des extraits de films), ce qui peut le rendre frustrant parfois. Il y a une espèce de… je ne sais pas comment dire… de fauvisme ? dans le traitement de l'image qui est d'une puissance plastique folle. Oui, en fait "fauvisme" est le mot le plus juste. Godard pousse à l'extrême la colorimétrie et la sensitométrie de chaque extrait, et comme c'est un film sur la guerre, sur les guerres, sur l'état de guerre éternel et le désastre qu'il provoque sur les individus, on a vite le sentiment que Godard fait exploser les images, qu'il les torture, qu'il les écartèle. C'est très très expressionniste et quasiment… charnel (ce qui fait que j'aime Godard, en fait). Chaque plan éclate comme un fruit trop mûr. Autant j'ai trouvé le film d'Honoré hier insupportable de geignardise et dégoulinant d'infatuation (sentiment de honte ressenti en le regardant, mais les gens semblent aimer le film, certains le trouvant même bouleversant), autant j'ai perçu Le Livre d'image comme un objet plein d'une douleur et d'un pessimisme noirs qui semble très sincères, très ressentis (accompagnement par la voix de Godard tout le long, des effets dynamiques de mixage travaillant le souffle vieilli de la prononciation). Il y a aussi une idée rythmique belle et ludique avec le format de l'image (l'extrait d'abord déformé se met au bon format en court de route, comme quand on met un DVD et que l'écran de la télé s'adapte au format, vous voyez ? bref c'est impressionnant de voir comme Godard peut encore et toujours avoir des idées simples liées à l'observation de notre quotidien technique et en faire des formes inédites, répétitives, poétiques à force). On retrouve de nombreuses phrases qui sont présentes dans ses films de ces… 25 dernières années je dirais (beaucoup de citations d'Hélas pour moi). Il y a des passages très forts, comme le chapitre sur "l'Arabie" (on formule le fait que personne ne s'intéresse à la civilisation arabe). Mes réserves : je trouve que la splendeur visuelle et sonore du film masque parfois un propos un peu… disons une tendance à la simplification. Exemple (je cite de mémoire) : vu le comportement sanguinaire des gouvernements, les gens sont bien obligés de jeter des bombes. Bon, ce n'est pas comme si on découvrait seulement aujourd'hui que Godard ne sait pas résister au plaisir des simplifications (et des raccourcis). Mais quand il demeure au stade de l'élégie, le film est très beau.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    enculture Index du Forum -> Actualités Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Page 1 sur 7

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB and iRn
Traduction par : phpBB-fr.com
Protected by Anti-Spam ACP