enculture Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Des poèmes
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    enculture Index du Forum -> Livre sans images
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
jamaisla
Se tâte


Inscrit le: 31 Mai 2015
Messages: 26

MessagePosté le: Jeu Juin 18, 2015 13:34    Sujet du message: Des poèmes Répondre en citant

Qui lit encore des poèmes ? Pas grand-monde si je m'en tiens à mes rencontres de lecteurs. J'ouvre une rubrique où nous pourrons recopier quelques poèmes, pour ceux d'entre nous qui en lisent et ne désespèrent pas d'en faire lire. Je commence par deux courts poèmes de Bataille que j'aime beaucoup. Peu connus, rarement bons, ils ont également été peu ou pas publiés.



---------------
Je t'égare dans le vent
je te compte chez les morts
une corde nécessaire
entre le vent et le coeur








---------------

à la romaine
un coeur de veau
la barbe en pointe
et le gland rose
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tiny
Hacker de papier


Inscrit le: 08 Fév 2010
Messages: 2218
Localisation: Over the top

MessagePosté le: Jeu Juin 18, 2015 14:11    Sujet du message: Répondre en citant

je t'ai dit que j'étais content que tu sois là? Smile
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jamaisla
Se tâte


Inscrit le: 31 Mai 2015
Messages: 26

MessagePosté le: Jeu Juin 18, 2015 16:23    Sujet du message: Répondre en citant

Tiny a écrit:
je t'ai dit que j'étais content que tu sois là? Smile


c'est louche ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tiny
Hacker de papier


Inscrit le: 08 Fév 2010
Messages: 2218
Localisation: Over the top

MessagePosté le: Jeu Juin 18, 2015 16:37    Sujet du message: Répondre en citant

Smile
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tiny
Hacker de papier


Inscrit le: 08 Fév 2010
Messages: 2218
Localisation: Over the top

MessagePosté le: Jeu Juin 18, 2015 16:38    Sujet du message: Répondre en citant

l'effet de la poésie!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Trollope
Fume


Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 595

MessagePosté le: Jeu Juin 18, 2015 17:04    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis passé au marché de la poésie la semaine dernière.
Beaucoup de vieux, des gens qui déclament des poèmes nuls, des stands qui partagent pas l'alcool...
La poésie !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jamaisla
Se tâte


Inscrit le: 31 Mai 2015
Messages: 26

MessagePosté le: Jeu Juin 18, 2015 17:08    Sujet du message: Répondre en citant

Trollope a écrit:
Je suis passé au marché de la poésie la semaine dernière.
Beaucoup de vieux, des gens qui déclament des poèmes nuls, des stands qui partagent pas l'alcool...
La poésie !


c'est ce qui fait la différente entre "la poésie" (qui n'existe pas) et les poèmes. Qui sont des textes. Qui n'incarnent ni ne représentent quelque chose qui serait "la poésie".
Il n'y a pas que des vieux qui écrivent ou lisent de la poésie, Trollope. C'est un cliché. Il suffit de chercher au bon endroit. Peut-être ailleurs qu'à la foire à la Saucisse Poétique.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jamaisla
Se tâte


Inscrit le: 31 Mai 2015
Messages: 26

MessagePosté le: Jeu Juin 18, 2015 18:43    Sujet du message: Répondre en citant

C'est pas non plus de la première fraicheur (années 80) mais j'aime beaucoup ce poème fleuve de Cholodenko, publié chez Bourgois, Les couleurs de boucherie.
Extrait:

Aspergé, attiédi, cygne coloré,
il manipulait le sépia, l'organ
di de ses lambeaux, cygne devenu
au milieu du pré, aspergé, à la
boue des moulins et des charret
tes, de limon puis d'herbe il co
lorait les garçons unis par un
fil, médiane sans couleur, couleur
du cycliste apparu avant de mou
rir, couleur de la fontaine, cou
leur du coloriste et son sachet
carmin ou châtain au bras, au
cou, aspergé, mêlé au jeu, il
murmura, marin ivre, étincelant
coureur, photographe fabriqué,
et de manganèse ardent teignit
le nouveau mort, la main cernée
de noir et le rameau de glycine
qui le fend et le traverse en
son plumage et en son cœur, as
pergé alors, aux fleurs amères,
aux fécules, aux boues, le colo
riste mouilla la bobine et le
cycliste trancha le sumac, visi
té et transi, léchant la pointe
du glaive, la dorant, et la par
fumant la coupa, ainsi que le
ruban qui ceignait son
ami brûlé ou sa poupée fêlée,
sentinelle noire, sanglé, soi
gneusement lustré, vint le cyclis
te qui livra les morceaux, la mor
phine les papiers.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Trollope
Fume


Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 595

MessagePosté le: Jeu Juin 18, 2015 19:13    Sujet du message: Répondre en citant

J'aime la poésie mais plus des trucs américains du genre william carlos williams.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jamaisla
Se tâte


Inscrit le: 31 Mai 2015
Messages: 26

MessagePosté le: Jeu Juin 18, 2015 20:06    Sujet du message: Répondre en citant

Trollope a écrit:
J'aime la poésie mais plus des trucs américains du genre william carlos williams.


des trucs américains.
t'aimes bien faire la conversation, toi, hein.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Baldanders
Fume


Inscrit le: 23 Déc 2010
Messages: 796

MessagePosté le: Jeu Juin 18, 2015 20:24    Sujet du message: Répondre en citant

Trollope est très jeune et très fatigué.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jamaisla
Se tâte


Inscrit le: 31 Mai 2015
Messages: 26

MessagePosté le: Jeu Juin 18, 2015 20:26    Sujet du message: Répondre en citant

Trollope a écrit:
J'aime la poésie mais plus des trucs américains du genre william carlos williams.


Je ne sais pas qui tu crois tromper avec tes airs de savoir de quoi tu causes, mais on peut difficilement être plus ridicule qu'avec ce genre de déclaration sur "William Carlos William" devenu miraculeusement porte drapeau de... de quoi ?
Allez, moi-aussi, je t'avoue, je l'aime bien, W.C.W. Pour te prouver à quel point, je te recopie un extrait du livre II d'un de mes poèmes préférés, « Asphodèle ». Petite leçon d'américanité pour Trollope :

Que pense votre génération
de Cézanne ?
demandai-je à un jeune artiste.
Les abstractions de la peinture hindoue,
répondit-il,
sont tout ce qui m'intéresse pour l'heure.
Il aimait mon poème
sur les tessons
d'une bouteille brisée *,
verts éclats parmi les cendres
d'une cours d'hôpital.
Il y avait aussi, à son avis,
celui sur le gai papier peint
dont il avait entendu parler
sans le lire.
Je le remerciai
pour son intérêt.
Te souviens-tu
à Interlaken
nous attendions, depuis
[quatre jours,
pour voir la Jungfrau
or la pluie n'avait cessé.

Alors
juste avant l'heure du train
tuyautés par l'une des serveuses
nous nous précipitâmes
à la Gipfel Platz
et la découvrîmes !
dans le lointain
couverte de neige fraîche.
Quand j'étais à Grenade,
je me souviens que
par une chaleur accablante
je grimpai une colline aride
dominant l'Alhambra.
Comme je parvenais au sommet
deux petits garçons
qui-jouaient

déguerpirent.
Amorçant la descente
par un autre sentier
je me trouvai soudain au milieu
de bohémiennes
qui m'abordèrent,
mon espagnol était rudimentaire,
et m'indiquèrent,
une jeune fille pour guide,
le chemin.
Ce furent des moments forts.




* que tu connais sûrement, hein, Trollope ? Tu te souviens à quel point il est américain celui-là ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bonjour
Que dalle


Inscrit le: 16 Avr 2015
Messages: 2

MessagePosté le: Sam Juin 20, 2015 17:43    Sujet du message: Aux commencements, Henri Michaux Répondre en citant

Bonjour tout le monde,

Deux extraits de Henri Michaux :




"L’enfant à qui on fait tenir dans
sa main un morceau de craie, va sur
la feuille de papier tracer désordon-
nément des lignes encerclantes, les unes presque
sur les autres.
Plein d’allant, il en fait, en refait,
ne s’arrête plus.

En tournantes, tournantes lignes
de larges cercles maladroits, em-
mêlés,
incessamment repris
encore, encore
comme on joue à la toupie.
Cercles. Désirs de la circularité.
Place au tournoiement

Au commencement est la
RÉPÉTITION

Emprise
seuls les cercles font le tour
le tour d’on ne sait quoi
de tout
du connu,
de l’inconnu qui passe
qui vient, qui est venu,
et va revenir

Circulantes lignes de la déman-
geaison d’inclure
(de comprendre ? de tenir ?
de retenir ?)
Fouillis finalement
fibrilles fouillis fourmillant [...] (Les commencements. Ce sont les premières lignes.)



Lignes d’erre retranscrites par Gisèle Durand Ruiz (http://www.derives.tv/Lignes-d-erre)






"L'appui que vous preniez sur vos sens, l'appui que vos sens prenaient sur le monde, l'appui que vous preniez sur votre impression générale d'être. Ils cèdent. Une vaste redistribution de la sensibilité se fait, qui rend tout bizarre, une complexe, continuelle redistribution de la sensibilité. Vous sentez moins ici, et davantage là. Où "ici" ? Où "là" ? Dans des dizaines d'"ici", dans des dizaines de "là", que vous ne connaissiez pas, que vous ne reconnaissez pas. Zones obscures qui étaient claires. Zones légères qui étaient lourdes. Ce n'est plus à vous que vous aboutissez, et la réalité, les objets même, perdant leur masse et leur raideur, cessent d'opposer une résistance sérieuse à l'omniprésente mobilité transformatrice." (Connaissance par les gouffres. Ce passage est cité, en guise d'épigraphe, dans "Quand les images prennent position" de Didi-Huberman)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Trollope
Fume


Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 595

MessagePosté le: Lun Juin 22, 2015 15:11    Sujet du message: Répondre en citant

jamaisla a écrit:
Je ne sais pas qui tu crois tromper avec tes airs de savoir de quoi tu causes, mais on peut difficilement être plus ridicule qu'avec ce genre de déclaration sur "William Carlos William" devenu miraculeusement porte drapeau de... de quoi ?
Allez, moi-aussi, je t'avoue, je l'aime bien, W.C.W. Pour te prouver à quel point, je te recopie un extrait du livre II d'un de mes poèmes préférés


Qu'est-ce que tu racontes? Un conseil, arrête la drogue.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mickey Willis
Boit


Inscrit le: 11 Fév 2010
Messages: 351

MessagePosté le: Mar Juin 23, 2015 14:33    Sujet du message: Re: Des poèmes Répondre en citant

jamaisla a écrit:
Je commence par deux courts poèmes de Bataille que j'aime beaucoup.


Tu penses quoi de l'Histoire de l'oeil, si tu l'as lu ? J'aimerais bien avoir l'avis de quelqu'un à qui ça plait, ce livre. Par contre désolé c'est pas très poétique (pour moi).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    enculture Index du Forum -> Livre sans images Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB and iRn
Traduction par : phpBB-fr.com
Protected by Anti-Spam ACP