enculture Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le topic fantasy

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    enculture Index du Forum -> Livre sans images
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Sarastignac
Boit


Inscrit le: 12 Fév 2010
Messages: 237
Localisation: Aux toilettes.

MessagePosté le: Mer Mar 10, 2010 5:39    Sujet du message: Le topic fantasy Répondre en citant

Un genre qui se développe de plus en plus j'ai l'impression...
Quand, il y a quelques années, j'avais le sentiment de passer pour un gros geek chelou en présentant mes lectures, les adolescents d'aujourd'hui ont l'air d'être de gros consommateurs (merci Harry Potter) et tant mieux. Si ce succès peut permettre l'éclosion de nouveaux auteurs (moi par exemple) c'est tant mieux.

Ce topic donc pour présenter vos sagas favorites ou détestées :


J'ai commencé avec ça :



Le cadeau de Noël de mon MJ pour le noël de mes 12 ans ou comment te dégouter de la fantasy, voire de la lecture.
Indigeste pour mon âge, j'ai énormément souffert à sa lecture, qui fut longue et douloureuse (j'ai du mettre deux ans à le lire en entier).
D'énormes lourdeurs rédactionnelles et dispersions narratives qui ont bien failli avoir raison du jeune lecteur que j'étais.


Quelques années plus tard, j'ai découvert ça :



La saga se découpe ainsi :
Cycle I (The Farseer)
La Citadelle des Ombres - I
1. L'apprenti Assassin
2. L'Assassin du Roi
3. Le Nef du Crépuscule
La Citadelle des Ombres - II ("Assassin's Quest")
4. Le Poison de la Vengeance
5. La Voie Magique
6. La Reine Solitaire

Cycle II (The Tawny Man)
La Citadelle des Ombres - III
7. Le Prophète Blanc
8. La Secte Maudite
9. Les secrets de Castelcerf
10. Serments et Deuils
11. Le Dragon des Glaces
12. L'Homme Noir
13. Adieux et Retrouvailles

2 cycles donc, un premier de 6 livres, un deuxième de 7.
A noter qu'en anglais, le 1er cycle (je ne sais pas pour le second) se découpe en 3 tomes seulement. Beaucoup plus économique.

Première grosse claque de lecteur.
Nous suivons donc la vie et les tribulations du bâtard du prince héritier du trône des Loinvoyant qui règnent en maître sur les 6 Duchés. Fitz (de [i]fitz qui signifie bâtard en vieil anglais --> Fitzgerald, etc.), dont le père, le prince Chevalerie ignore l'existence va être abandonné par sa mère au porte du chateau royal. Son grand-père, le Roi Subtil va alors le prendre en charge, le reconnaître comme un membre de la famille royal et l'éduquer. Dans l'ombre, Fitz sera formé pour devenir l'assassin du roi.[/i]

C'est très très fort comme saga. Un univers riche mais surtout original, c'est la force première de ce cycle qui sous son allure modeste (pas de magie, de dragons ou de gobelins) n'en demeure pas moins terriblement prenant. Je peux pas trop en parler pour ne pas spoiler mais c'est du lourd.
La sensibilité de l'auteure nous plonge dans les malheurs du héros et parvient à nous faire ressentir toutes les émotions perçues grâce à une écriture aérienne et sensorielle.

Le premier cycle a une fin, très bonne même. On peut aisément s'arrêter là.
Le deuxième cycle est bien plus pénible et les défauts d'écriture ont eu raison de ma patience, j'ai pas pu terminer.

En parallèle de cette saga, l'auteure prolifique en a développé une autre :


Celle-ci se déroule dans le même monde et vient apporter des réponses à la première.
Ça faisait tellement stratégie marketing que j'ai même pas tenté l'aventure mais mes proches ont globalement apprécié.



J'ai enchainé avec ça :


12 tomes en France contre 4 pour la version anglaise.

Le trône de fer (A song of Ice and Fire) de Geore R.R. Martin.
Le Trône de Fer se situe dans un univers rappelant l'Europe du Moyen Âge, excepté le fait que les saisons peuvent durer une dizaine d'années. L'intrigue se passe essentiellement dans les Sept Couronnes, un pays dirigé par plusieurs grandes maisons (ou familles) dont une possède le pouvoir royal. Ces Maisons ont chacune leur propre domaine, leurs propres bannerets et leur propre blason, mais aussi leurs propres intérêts. Cela crée des interactions et des intrigues politiques riches et complexes. Au nombre de neuf, ces maisons sont : la Maison Stark, la Maison Baratheon, la Maison Lannister, la Maison Targaryen, la Maison Tully, la Maison Greyjoy, la Maison Arryn, la Maison Tyrell et la Maison Martell.
Dominée par les membres des deux grandes maisons (Lannister et Stark), l'histoire est présentée à travers la vision de plus d'une dizaine de personnages principaux et prend place sur le continent de Westeros et un autre grand continent situé plus à l'est. L'histoire est plus particulièrement présentée du point de vue d'une Maison : la Maison Stark, les anciens rois du Nord, durant les A game of thrones (les deux premiers tomes en français). Cependant, les personnages auxquels le lecteur a tendance à s'attacher n'en sont pas pour autant épargnés et on apprend à aimer ceux qu'on considérait comme des « méchants » au début de l'histoire.


On a ici çà mon sens un univers beaucoup plus violent, masculin. Le livre, dans mon entourage a rarement plu aux lectrices (sauf ma soeur...).
A base de batailles, scène de tortures, de viols, de meurtres, les livres dépeignent un univers sans doute très proche du Moyen-Age tel qu'il a existé. Un monde très dur où la survie importe avant toute chose.

C'est de loin ma saga préférée.
Chaque chapitre (environ une vingtaine de pages) prend le point de vue d'un personnage différent mais néanmoins récurrent. Ainsi l'on se plait à retrouver (ou pas) nos préférés, nos détestés. Un peu comme Lost mais en bien en fait.
Un univers d'une richesse quasi infinie, une intrigue exceptionnelle, des personnages tellement humains qu'on a parfois l'impression de se lire (pour peu que l'on joue trop aux jdr...). On souffre et joui avec les personnages qui, bien loin d'être des archétypes manichéens, alternent entre la bonté et la violence, la crédulité et le machiavélisme.
Une comparaison qui me vient à l'esprit pour décrire le monument, sans doute peu habile mais j'espère assez parlante, serait d'imaginer une retranscription romancée de la guerre de 100 ans où l'on suivrait l'expérience de ces conflits, depuis le point de vue de Plantagenêts, Valois et de tout une myriade de personnages qui ont tous leur importance dans les événements qui vont se dérouler.

C'est une saga très dure, où il ne vaut mieux pas s'attacher aux personnages tant leur vie ne tient qu'à un fil.

La série télé devrait débarquer vers 2011-2012.


Je terminerai ce soir avec une autre saga qui me tient à coeur :



Le cycle de Ji de Pierre Grimbert (cocorico )

Deux cycles :

Le Secret de Ji
Il y a 118 ans, un certain Nol l'étrange manda un émissaire de chaque royaume du monde connu pour l'accompagner sur l'île Ji, et effectuer un long et dangereux voyage. Peu d'émissaires revinrent, et aucun d' eux ne raconta les évènements qui s'étaient passés sur l' ile. Les héritiers de ces derniers se réunirent régulièrement pour célébrer le voyage sur l'île Ji, et ils pensent être les seuls à se rappeler cette affaire vite étouffée, jusqu'au jour où des assassins fanatiques se mettent à les éliminer un à un. Il ne reste alors qu'une chance de survie aux héritiers : percer le secret de Ji...

Les Enfants de Ji

23 ans après les aventures du Le Secret de Ji, tous les héritiers disparaissent. Leurs enfants, ne sachant pourquoi ,vont decider de se rassembler à Lorelia et d'essayer de retrouver leurs parents disparus.


Là, la force du bouquin c'est la narration, une narration similaire à celle du trône de fer mais bien moins lourde, puisque ici, l'auteur se concentre sur le groupe des personnages pourchassés, les héros.
Ce choix de narration est ici justifiée (pour le premier cycle en tout cas), car les personnages étant traqués, la focale nous permet de sentir monter un climat de paranoïa et d'oppression totale, couplé à la promiscuité née de l'urgence de la motivation des héros (qui est ici de découvrir pourquoi ils sont traqués).

Un récit épique et haletant que j'aime à conseiller car il est beaucoup plus accessible que les deux précédents.
_________________
[i:5440001400]Un slip sale svp ![/i:5440001400]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sarastignac
Boit


Inscrit le: 12 Fév 2010
Messages: 237
Localisation: Aux toilettes.

MessagePosté le: Ven Mar 19, 2010 9:45    Sujet du message: Répondre en citant

Putain j'suis le seul à en lire ici ?
Shocked
_________________
[i:5440001400]Un slip sale svp ![/i:5440001400]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Carton
Drogué


Inscrit le: 09 Fév 2010
Messages: 1954

MessagePosté le: Ven Mar 19, 2010 9:48    Sujet du message: Répondre en citant

Désolé, le seul bouquin que j'ai lu qui se rapproche du genre ce serait Le Talisman de Stephen King et Peter Straub.
Et c'était bof, et c'était y'a longtemps.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sarastignac
Boit


Inscrit le: 12 Fév 2010
Messages: 237
Localisation: Aux toilettes.

MessagePosté le: Ven Mar 19, 2010 9:48    Sujet du message: Répondre en citant

Mais bon sang tu fais du jdr et tu piffes la BD !!!
Y a un truc qui cloche !
_________________
[i:5440001400]Un slip sale svp ![/i:5440001400]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Carton
Drogué


Inscrit le: 09 Fév 2010
Messages: 1954

MessagePosté le: Ven Mar 19, 2010 9:57    Sujet du message: Répondre en citant

C'est clair Very Happy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Oxyure
CGBBG


Inscrit le: 08 Fév 2010
Messages: 2636
Localisation: Fortress of PATERNITY, lvl 2

MessagePosté le: Ven Mar 19, 2010 9:59    Sujet du message: Répondre en citant

Pas tellement.

La fantasy, c'est ce qui se fait de pire en BD.

A part Donjon et à la limite Mouse Guard...
_________________
Oxyure. Joue la carte Cow-Boyienn​e de l'obsession

"Liber sed fidelis"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Bronislas
Boit


Inscrit le: 18 Mai 2010
Messages: 310
Localisation: Valenciennes / Caudry

MessagePosté le: Ven Mai 21, 2010 17:54    Sujet du message: Répondre en citant

http://www.bouletcorp.com/blog/index.php?date=20100521
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Oxyure
CGBBG


Inscrit le: 08 Fév 2010
Messages: 2636
Localisation: Fortress of PATERNITY, lvl 2

MessagePosté le: Ven Mai 21, 2010 23:04    Sujet du message: Répondre en citant

Bronislas a écrit:
http://www.bouletcorp.com/blog/index.php?date=20100521


Il est vraiment bon ce boulet parfois... dire qu'il a le grand honneur de me ressembler très fortement physiquement...

Quel homme comblé !!!
_________________
Oxyure. Joue la carte Cow-Boyienn​e de l'obsession

"Liber sed fidelis"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Bronislas
Boit


Inscrit le: 18 Mai 2010
Messages: 310
Localisation: Valenciennes / Caudry

MessagePosté le: Sam Mai 22, 2010 9:52    Sujet du message: Répondre en citant

À part Tolkien, que j'ai lu au collège, le seul cycle que j'ai fini entièrement est celui des Joyaux/Périls d'Eddings (choisi au hasard, donc je n'ai pas pris la Belgariade). Je trouve que ça n'a déjà plus rien à voir avec Tolkien. C'est bourré de tics, de passages obligés, on sent bien le livre enfermé dans un genre. Néanmoins ça se laisse lire. Après, je crois avoir lu quatre ou cinq Moorcock, tous dans le cycle d'Elric. J'en ai rouvert un il y a quelques mois, c'est quand même très mal écrit. Le seul livre qui tirait son épingle du jeu, c'était celui de Fritz Leiber, le premier du cycle des Épées, mais je n'ai pas continué.

HS : Et un livre où il n'y a pas de majuscules dans les noms propres et le titre, c'est déjà certain que je ne l'achète pas. Je l'emprunte, je le vole, mais je refuse de donner un euro à un éditeur qui fait ça / d'enlaidir ma bibliothèque avec un livre pareil.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bronislas
Boit


Inscrit le: 18 Mai 2010
Messages: 310
Localisation: Valenciennes / Caudry

MessagePosté le: Sam Mai 22, 2010 16:30    Sujet du message: Répondre en citant

Non, ce n'est pas ma conception du bon éditeur car s'il fait des livres avec des couvertures correctes à côté, je les achéterais volontiers... à condition que l'intérieur soit lui aussi bien conçu, ce qui devient rarissime.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Oxyure
CGBBG


Inscrit le: 08 Fév 2010
Messages: 2636
Localisation: Fortress of PATERNITY, lvl 2

MessagePosté le: Mar Oct 26, 2010 7:07    Sujet du message: Répondre en citant

De toute façon il est nul ce topic vu que personne n'y parle de Terry Pratchett alors que c'est LUI l'honneur de la fantasy.

Voilà ! C'est dit !
_________________
Oxyure. Joue la carte Cow-Boyienn​e de l'obsession

"Liber sed fidelis"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Zagriban
Boit


Inscrit le: 11 Fév 2010
Messages: 483

MessagePosté le: Mer Sep 28, 2011 18:40    Sujet du message: Répondre en citant

La couverture est jolie en tout cas.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    enculture Index du Forum -> Livre sans images Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB and iRn
Traduction par : phpBB-fr.com
Protected by Anti-Spam ACP