enculture Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Top Cinéma Japonais
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    enculture Index du Forum -> Classements
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Kuni l'hungus
Zlatan


Inscrit le: 10 Fév 2010
Messages: 1803
Localisation: A votre avis? Enfin si je le trouve.

MessagePosté le: Mer Juil 04, 2012 3:16    Sujet du message: Répondre en citant

Trollope a écrit:
c'est un film vraiment mineur, pas terrible mais sympathique (comme, en fait, la filmographie de Miike, n'est-ce pas tout le monde?


OUlala, non. bien au contraire la filmo de Miike relève, même parfois de manière mineure des coups de génie et toujours une obsession de la traversée du délire, dans l'idée que c'est dans la traversée de la crise que l'on se découvre. Ce dont le cinéma de Miike rend raison c'est toujours une idée de l'éthique de la construction de soi à travers la crise, à travers les crises existentielles : C'est bien sûr à son paroxysme à travers la fin de Gozu et celle d'Izo (la même en fait) dans toute la partition de Ichi le tueur où il s'agit de thématiser deux formes de violence. Cecic dit pour les films majeurs

concernant les mineurs certains ont des moments sublimes comme le plan final de visitor Q, ou tout le ridicule même la scatophile et la nécrophilie pouet pouet finissent par prendre un sens.... l'aspect grandement académique dans le sadisme un brin commerical de Audition révèle une histoire d'amour qui traverse toute sa fureur.... on trouve de tels exemples dans tous ses films d'avant Sayuki -j'ai moins suivi ce qu'il a fait depuis.

Donc parfois manière de faire mineur mais toujours illustration et incarnation d'une manière de penser et thématiser quelque chose qui serait impossible sans le cinéma la encore. Miike fait donc bien du cinéma et du cinéma majeur et plus que sympathique dans la mesure où il fait quelque chose qui ne peut -être illustré qu'au cinéma et ne peut pas être proprement dit ou écrit. La filmo de Miike c'est DU cinéma!


Dans tous les cas, je conseille absolument Gozu comme film absolument majeur, sans aucun moment mineur.

Et je finirai en citant Jerzy "il distille une poésie de l'absurde qu'on ne retrouve plus chez Lynch" (ou un truc comme ça, hein Jerzy?)
_________________
Independent Film!! You know it's like killing babies. [...] If you kill babies and you don't believe in it then that's bad. [...] You know, if you are killing babies and you believe in it, then you are doing something you believe in.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kleber
Boit


Inscrit le: 07 Nov 2010
Messages: 212

MessagePosté le: Mer Juil 04, 2012 16:46    Sujet du message: Répondre en citant

Trollope a raison, j’exagère, parce que je reproche au film sa rigidité, qui n’est que son projet formel. Et le jeu égal, vaguement bressonien, de Nakadai, ses intonations, les hoho dont tu parles, etc, font sens dans ce projet parce qu’ils introduisent une distinction entre deux types de solennité possible, disons pour faire vite entre l’inertie résistante et l’oppression glacée. Si on veut. C’est le meilleur du film, et qui le rend moins uniforme, moins ton sur ton que ce que j’ai laissé croire.

Bon. J’ai quand même envie de dire que tous les films parlent, même à leur corps défendant, de l’invisible et des rapports de force, certains en sont juste plus conscients que d’autres (au hasard, presque : Mizoguchi, Sirk, Joe Sarno). L’ « incarnation de rapports invisibles », ce n’est jamais qu’un autre nom pour la mise en scène.

Mon problème ici, c’est simplement que je ne vois pas de réorganisation de l’espace, ou plutôt que je la vois trop, ce qui revient au même, et qu'elle ne me surprend jamais. Dans la première capture, au-dessus, je ne vois que de la minutie scolaire et du surlignage, et dans la seconde, que du cynisme de chorégraphe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kuni l'hungus
Zlatan


Inscrit le: 10 Fév 2010
Messages: 1803
Localisation: A votre avis? Enfin si je le trouve.

MessagePosté le: Mer Juil 04, 2012 22:50    Sujet du message: Répondre en citant

kleber a écrit:

Bon. J’ai quand même envie de dire que tous les films parlent, même à leur corps défendant, de l’invisible et des rapports de force, certains en sont juste plus conscients que d’autres (au hasard, presque : Mizoguchi, Sirk, Joe Sarno). L’ « incarnation de rapports invisibles », ce n’est jamais qu’un autre nom pour la mise en scène.


Alors, c'est que la mise en scène est rare. Et oui j'ai signifié ici que Kobayashi faisait du cinema.
Je ne la vois pas chez Sirk, par exemple. Peut-être est-ce à cause des décors qui me détournent l'oeil.
Et quand je parle d'incarnation, la question de la chair prends sens ce n'est pas une mise au jour abstraite c'est quasiment faire exister quelque chose quasiment comme s'il y avait des fantômes qui renversent la vapeur comme quand l'espace vient se heurter sur Nakadai qui le renverse.

Enfin du coup j'ai eu l'impression que l'espace vivait et que les personnages naviguaient dedans et pas l'inverse. c'est cela qui m'a surpris (quoique pas le bon terme mais pour rebondir) moi dans Harakiri.
_________________
Independent Film!! You know it's like killing babies. [...] If you kill babies and you don't believe in it then that's bad. [...] You know, if you are killing babies and you believe in it, then you are doing something you believe in.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kleber
Boit


Inscrit le: 07 Nov 2010
Messages: 212

MessagePosté le: Jeu Juil 05, 2012 21:24    Sujet du message: Répondre en citant

Je me suis mal exprimé, je voulais dire : c'est l'horizon de toute mise en scène. Et je citais Sirk parce que Imitation of Life est le premier film où j'ai senti ça, cette concrétude des rapports de force (de classe, en l'occurrence) dont tu parlais, mais j'ai vu le film il y a trop longtemps pour en discuter en détail. Il y avait un fil sur Sirk décorateur non (je le retrouve pas) ? Ou c'était chez les Spectres ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kuni l'hungus
Zlatan


Inscrit le: 10 Fév 2010
Messages: 1803
Localisation: A votre avis? Enfin si je le trouve.

MessagePosté le: Ven Juil 06, 2012 11:24    Sujet du message: Répondre en citant

Non c'étaient trois messages chez les spectres qui faisaient suite à une remarque de ma part en chant machine ici. J'ai d'ailleurs pas délivré ma dernière réponse à Adeline. M'enfin pas toujours aux mêmes de ne pas répondre à une question.
_________________
Independent Film!! You know it's like killing babies. [...] If you kill babies and you don't believe in it then that's bad. [...] You know, if you are killing babies and you believe in it, then you are doing something you believe in.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kuni l'hungus
Zlatan


Inscrit le: 10 Fév 2010
Messages: 1803
Localisation: A votre avis? Enfin si je le trouve.

MessagePosté le: Lun Juil 09, 2012 2:35    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai oublié de placer du Kiyoshi Kuroswa...!!!!
_________________
Independent Film!! You know it's like killing babies. [...] If you kill babies and you don't believe in it then that's bad. [...] You know, if you are killing babies and you believe in it, then you are doing something you believe in.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Trollope
Fume


Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 593

MessagePosté le: Jeu Juil 12, 2012 15:45    Sujet du message: Répondre en citant

j'avais entamé le film il y a quelques mois: chiant mais génial Symbol de Matsumoto. Le climax, un peu longuet, est sublime. C'est une "parodie" de 2001 ? Je n'ai pas vu 2001. Et le générique final défile sur un morceau avec des clarinettes. Quel type!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kuni l'hungus
Zlatan


Inscrit le: 10 Fév 2010
Messages: 1803
Localisation: A votre avis? Enfin si je le trouve.

MessagePosté le: Sam Nov 24, 2012 22:07    Sujet du message: Répondre en citant

après plusieurs jours de gavage de cine japonais

- C'est magnifique, excellent, grand:

Jetez vos livres, sortez dans la rue (Terayama)

Déménagement (Somai)

Les amants crucifiés (Mizoguchi)

Humanité et ballons de papier (Yamanaka)


- C'est très bon :

Harmful Insect (Shiota)


Funky Forest : The First contact (Ishii K.)

La femme du lac (Yoshida)


- C'est moyen :

Coup d'Etat (Yoshida)

Zebraman 2 (Miike)

Love Exposure (Sono)

C'est bof :

/


A part ça :

Citation:
j'avais entamé le film il y a quelques mois: chiant mais génial Symbol de Matsumoto. Le climax, un peu longuet, est sublime. C'est une "parodie" de 2001 ? Je n'ai pas vu 2001. Et le générique final défile sur un morceau avec des clarinettes. Quel type!


je suis sur son plus connu, là, parade funéraire de roses... je suis déjà assis en quelques minutes.
_________________
Independent Film!! You know it's like killing babies. [...] If you kill babies and you don't believe in it then that's bad. [...] You know, if you are killing babies and you believe in it, then you are doing something you believe in.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Trollope
Fume


Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 593

MessagePosté le: Lun Déc 03, 2012 14:39    Sujet du message: Répondre en citant

Kuni l'hungus a écrit:


Citation:
j'avais entamé le film il y a quelques mois: chiant mais génial Symbol de Matsumoto. Le climax, un peu longuet, est sublime. C'est une "parodie" de 2001 ? Je n'ai pas vu 2001. Et le générique final défile sur un morceau avec des clarinettes. Quel type!


je suis sur son plus connu, là, parade funéraire de roses... je suis déjà assis en quelques minutes.


Euh, à part le nom du réalisateur, rien à voir.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Docteur C
Invité





MessagePosté le: Lun Déc 03, 2012 17:08    Sujet du message: Répondre en citant

Trollope a écrit:
Kuni l'hungus a écrit:


Citation:
j'avais entamé le film il y a quelques mois: chiant mais génial Symbol de Matsumoto. Le climax, un peu longuet, est sublime. C'est une "parodie" de 2001 ? Je n'ai pas vu 2001. Et le générique final défile sur un morceau avec des clarinettes. Quel type!


je suis sur son plus connu, là, parade funéraire de roses... je suis déjà assis en quelques minutes.


Euh, à part le nom du réalisateur, rien à voir.


Oui, faut faire gaffe avec Matsumoto, qui est un patronyme très répandu au Japon, comme Dupont ou Martin chez nous. Donc Hitoshi Matsumoto n'a rien à voir avec Toshio Matsumoto.

J'ai connu la même difficulté avec un mangaka, dès lors que Taiyō Matsumoto (Amer Béton, Gogo Monster, Ping-Pong etc.) a plusieurs homonymes contemporains.
Revenir en haut de page
Kuni l'hungus
Zlatan


Inscrit le: 10 Fév 2010
Messages: 1803
Localisation: A votre avis? Enfin si je le trouve.

MessagePosté le: Lun Déc 03, 2012 17:25    Sujet du message: Répondre en citant

Ah merde. mais arrêtez d'écrire en romanisé aussi Laughing
merde c'est la même écriture kanji aussi...

bon bah ok je suis allé un peu vite.

Mais bon concernant les noms japonais c'est surtout qu'il y a beaucoup moins de variétés, à l'écrit (japonais) déjà et sonores encore moins.

On en était à 5 Ishii réalisateurs je crois l’autre soir avec Baldie, par exemple.


Faut faire gaffe avec les noms japonais en général.
_________________
Independent Film!! You know it's like killing babies. [...] If you kill babies and you don't believe in it then that's bad. [...] You know, if you are killing babies and you believe in it, then you are doing something you believe in.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Eluent
Se tâte


Inscrit le: 09 Sep 2013
Messages: 12

MessagePosté le: Lun Sep 09, 2013 2:08    Sujet du message: Répondre en citant

Les amants crucifiés, Mizoguchi
Voyage à Tokyo, Ozu
Hana-bi, Kitano
Eureka, Shinji Aoyama
La femme des dunes, Hiroshi Teshigahara
Shara, Naomi Kawase
Nobody Knows, Hirokazu Koreeda
Elle s'appelait Scorpion, Shunya Ito
Le château de l'araignée, Akira Kurosawa
La ballade de Narayama, Imamura
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kuni l'hungus
Zlatan


Inscrit le: 10 Fév 2010
Messages: 1803
Localisation: A votre avis? Enfin si je le trouve.

MessagePosté le: Lun Sep 09, 2013 11:27    Sujet du message: Répondre en citant

Choix intéressants, et bienvenue.
_________________
Independent Film!! You know it's like killing babies. [...] If you kill babies and you don't believe in it then that's bad. [...] You know, if you are killing babies and you believe in it, then you are doing something you believe in.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Eluent
Se tâte


Inscrit le: 09 Sep 2013
Messages: 12

MessagePosté le: Mer Déc 25, 2013 0:58    Sujet du message: Répondre en citant

Mystère Orange a écrit:

-Love Exposure. Sono Sion

Pas mal le trolling, me suis fais avoir, ai commencé à le regarder. 7mn ont suffi. Mal joué, mal filmé, nunuche etc.. Atroce. Même les mauvais films je leur donne plus de temps.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kuni l'hungus
Zlatan


Inscrit le: 10 Fév 2010
Messages: 1803
Localisation: A votre avis? Enfin si je le trouve.

MessagePosté le: Mer Déc 25, 2013 1:40    Sujet du message: Répondre en citant

http://enculture.free.fr/viewtopic.php?t=1269
_________________
Independent Film!! You know it's like killing babies. [...] If you kill babies and you don't believe in it then that's bad. [...] You know, if you are killing babies and you believe in it, then you are doing something you believe in.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    enculture Index du Forum -> Classements Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB and iRn
Traduction par : phpBB-fr.com
Protected by Anti-Spam ACP